L'élevage bovin laitier de Peyrahicade

Peyrehicade, ou Peyrahicade : pierre fichée ou dressée, est le nom d'un lieu signalé par une pierre dressée dans les anciennes landes ou hautes terres de Bourréac et Lézignan, aux limites des communes de Bourréac, Lézignan et Julos. C'est le nom pris par l'EARL de Peyrahicade, exploitation de Franck AZENS

L'élevage laitier

Ce lieu est depuis 2003 celui d'une stabulation libre à logettes paillées de vaches laitières Prim Holstein (avec deux vaches de race Brune visibles sur la photo) appartenant à Franck AZENS, l'exploitation originelle se situait auparavant au centre du village, en ço de Pouzadé.  Ce déplacement a servi à la fois les intérêts résidentiels du village et ceux de l'exploitation en simplifiant la conduite du troupeau à proximité des bâtiments et en permettant une mécanisation des travaux.  Si le principal des stocks fourragers est représenté par les ensilages de maïs et d'herbe préfanée, le recours au pâturage est pratiqué autant qu'il est possible, tant pour des raisons économiques que pour le bien-être et la santé des animaux. La production de foin s'impose aussi sur les prairies naturelles tout en répondant aux besoins physiologiques des ruminants. Le lait est collecté par la Société Danone (usine de Villecomtal).

Les veaux de lait de Peyrahicade

On appelle veaux de lait des veaux nourris exclusivement avec du lait. Ils sont dits veaux laitiers quand ils sont issus d'élevages laitiers à la différence des veaux sous la mère issus d'élevage allaitants (vaches de race à viande non traites).
Les veaux de lait produits par Franck AZENS sur l'élevage de Peyrehicade sont des veaux fermiers, car ils sont élevés sur place jusqu'à l'abattage. Ils sont nourris à la têtine avec du lait entier, exclusivement,  obtenu par la traite mécanique, il s'agit en effet du lait non livré au laitier car produit en sus de la limite autorisée par le quota. Ces veaux sont entretenus sur litière, libres dans leurs mouvements, dans une vaste case collective paillée.

Comme l'élevage de Peyrahicade assure son renouvellement avec des génisses achetées, la reproduction nécessaire pour l'obtention des lactations déclenchées par la mise-bas est réalisée en monte naturelle, avec un taureau de race Limousine, en liberté parmi les vaches. On obtient de ce fait des veaux croisés, Limousins/Prim'Holstein  et Limousin/Brun.
Ce croisement combine la capacité de finition précoce, associée à une haute valeur gustative, des animaux de race laitière et un bon développement musculaire apporté par le Limousin. L'alimentation avec du lait naturel est importante pour l'obtention de la saveur spécifique recherchée dans la viande de veau. Tous, mâles et femelles, sont destinés à la boucherie et vendus soit comme veaux de huit jours destinés à être engraissés, ou élevés et engraissés sur place jusqu'à 3 à 4 mois d'âge  pour la production de veaux de lait finis.

La production de veaux de lait est écoulée en vente directe via la coopérative agricole du Pays des Gaves, située à Lourdes, qui assure la découpe et le conditionnement en caissettes de 9 à 10 kg contenant un assortiment de morceaux à griller, à rôtir et à sauce emballés sous vide et prêts pour la congélation.
Pour passer commande téléphonez au  0624261826  ou envoyez un e mail à  gaec.peyrahicade@wanadoo.fr,  vous serez livré à domicile. Le transport est assuré en remorque frigo.
Cliquez pour agrandir l'image

    Rentrée pour la traite du soir à              Peyrahicade

Cliquez pour agrandir l'image

    André Azens à Peyrahicade

Cliquez pour agrandir l'image

    Traite des vaches par Lucie 

Cliquez pour agrandir l'image

    Traite des vaches par Emma 

Cliquez pour agrandir l'image

    Veaux de lait à la tétée

Cliquez pour agrandir l'image

    Remorque réfrigérée de la CUMA



Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSmercredi 15 novembre 2017