L'église du village

Samedi 16 avril, nous avons accueilli M. Thibaut de Rouvray, Conservateur des antiquités et objets d'art du département des Hautes-Pyrénées, qui avait tenu à visiter notre église.
Du rapport très détaillé de sa visite qu'il nous a fait parvenir nous communiquons son appréciation sur « l'objet le plus intéressant » selon ses termes, du point de vue culturel et historique s'entend : la vieille cloche datée de 1640.

Patrimoine : l'ancienne cloche de l'église

Cliquez pour agrandir l'image
Extrait du rapport officiel rédigé par M. de Rouvray
« Déposée sous l'escalier de la tribune depuis 1989, la plus ancienne cloche mesure 64 cm. de haut, pour un diamètre de 54 cm. (poids évalué à +/- 80-90 kg.). Elle possède toujours son battant. Son décor consiste en une grande croix en relief appliquée sur la panse, accompagnée de deux sortes de cachets (motif décoratif religieux ou signature-monogramme du fondeur). En partie haute une inscription et une date se développent sur une seule ligne : 1640 - IHS - MA – SIT NOMEN DOMINI BENEDICTVM
Que l'on peut traduire ainsi : 1640 - J[ESUS] H[OMINUM] S[ALVATOR] (Jésus Sauveur des Hommes) – A[VE] M[ARIA] (lettres inversées, Je vous salue Marie) – QUE LE NOM DU SEIGNEUR SOIT BENI ».

Son appréciation transmise par email : pour une inscription « Monument historique »

La cloche demeure l'objet le plus intéressant. Je pense que sa date n'est pas 1646 (comme lu dans un premier temps par Françoise Marcos) mais bien 1640. Il ne peut donc être établi de lien entre cette date et une éventuelle restauration de l'église après le tremblement de terre de 1660. Cet objet est d'un grand intérêt sur le plan historique car l'on conserve peu de cloches d'Ancien Régime. C'est aussi le témoignage du savoir faire très spécialisé des fondeurs et le témoin de la vie de la communauté de Bourréac depuis plus de 11 générations.

Pour ces diverses raisons cette cloche pourrait être présentée en commission départementale des objets mobiliers (CDOM) afin d'être inscrite Monument historique. Cette réunion se déroule à la Préfecture, j'en suis le rapporteur. Si vous souhaitez proposer cette inscription, je vous invite à en parler à votre conseil municipal. Il faudra ensuite rédiger une lettre demandant la protection Monument historique qui est une sorte de "label" du Ministère de la Culture, permettant en outre de solliciter des aides lors d'une restauration. Cette protection ne génère aucun périmètre de sécurité, il n'y a donc aucune contrainte pour l'urbanisme local. Je vous tiendrai informé de la date de la prochaine CDOM.

Je pense qu'une meilleure présentation de cet objet pourrait être envisagée sans pour autant engendrer un coût important. J'imagine un socle carré sur lequel on pourrait poser la cloche à hauteur de vue (comme cela a été fait à Saux). Une petite notice explicative pourrait se trouver à proximité. Je suis à votre disposition pour vous conseiller et même venir faire gracieusement une petite conférence sur les cloches d'autrefois (fabrication, symbolique, fonctions, légendes...).





Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSjeudi 6 avril 2017