Documents photographiques

Les photographies puisées dans des albums de famille sont aussi des témoignages précieux d'une époque. Chacune d'elles est suivie d'un commentaire à compléter ou à corriger en fonction des souvenirs qu'ils peuvent amener chez certains. Des photographies concernant Lézignan ont été transférées sur le site de la Baronnie des Angles

Apéritif du mariage d'Aafke De Hoest et de Roland Darré dans le jardin de Borië, en juin 1978

1er rang :
1 : Colette Vergez (épouse de Noël), 2 :Jean Abbadie dit Jeannot de Coulat, 3 : Gisèle Nadau, 4, 5 et 6: Régine et Robert Castaing et leur fille Sonia, 7 : Fernande Sanguinet-Arboucau, 8 : Victorine Darré, 9 : Serge Sanguinet-Arboucau, 10 : Aafke De Hoest Darré, 11 : Franck Azens, 12 : Emile Nadau,
2ème rang :
13 : Madeleine Lacrampe, 14 : Noël Vergèz, 15 : Joseph Sanguinet-Arboucau, 16 : Jean Darré, 17 : Denise Nadau, 18 : Jean Nadau dit Jeantou, maire de Bourréac jusqu'en 1977, 19 Anna Azens, 20 : André Azens
Au fond :
21 et 22 : Michelle et Charles Lacrampe, 23 : Jean-Marie Abadie, père de Madeleine Lacrampe

Ecole de Bourréac, classe unique, en mai 1947

Debout, de gauche à droite : Claude PALISSE, Fernande VERGEZ, Thérèse NADAU, Solange ESQUERRE, Colette TAPIE, Jeanine NADAU, Jeannette NOGUEZ,
Assis : Jeannette VERGEZ, Madeleine PALISSE (dite Mané), Paul NADAU (dit Popaul), Marcelle NADAU, Roland DARRÉ, Noël VERGEZ, Charles AZENS

Vie de village au quotidien

La rubrique livre des scènes illustrant les premiers vélos à Bourréac, auxiliaires importants d'une autonomie féminine qui ne demandait qu'à s'exprimer en attendant les premières voitures et le permis de conduire, ainsi que la photo de la classe 1942, le jour de la rentrée en octobre 1947, la dernière à avoir été scolarisée à Bourréac.

C'était autour de 1956, 1957

Noter l'état de l'église à cette époque

Idem avec des numéros

Mettez un nom sur les numéros
et envoyez votre réponse à bourreac@yahoo.fr

Fêtes religieuses

La pratique religieuse a de tout temps et en tout lieu été associée à la fête et donc à des pratiques festives dans l'espace public marqué par les signes religieux que sont les calvaires. Ces démonstrations de glorification de la foi autant que de piété mobilisaient le village tout entier, sous la houlette du curé. Elles sont illustrées par les documents ci après dont l'un concerne la Fête-Dieu à Bourréac, les autres une mission à Lézignan vers 1947.

In memoriam 

Estivales 2014 à Bourréac : séquence fenaison au Courès, dimanche 27 juillet 2014, avec Henri Hourcastagnou, de Lézignan, disparu accidentellement au volant de son tracteur en octobre de la même année :