Actualité Covid 19

Pour suivre la situation au jour le jour, au niveau national et par département, on se référe aux résultats des tests virologiques et au suivi hospitalier des patients Covid 19.

Depuis le début août, les résultats des tests montrent une circulation accrue du virus en Occitanie, surtout dans la Haute-Garonne, mais sans que cela se traduise, à ce stade, par un accroissement important du nombre d'hospitalisations. Ceci est en mettre en rapport avec l'accroissement du nombre de cas surtout dans une tranche de population jeune (15-44 ans)  moins susceptible d'exprimer des formes graves de la maladie conduisant à l'hospitalisation. Les tranches de population les plus âgées et les plus exposées aux formes graves sont celles qui appliquent le plus rigoureusement les mesures barrière qui les protègent.. Voir le graphique ci-joint tiré du journal Le Monde du jeudi 13 août 2020.

Les tests virologiques

Les tests virologiques permettent de déterminer si la personne testée est infectée par le SARS-CoV-2 au moment du test  et donc si elle est source de contamination.

Le test mis en œuvre est la « RT-PCR » (ou « Reverse Transcription – Polymerase Chain Reaction ») ainsi dénommé parce qu’il réalise d’abord une transcription reverse de l’ARN viral en un filament d’ADN qui est ensuite amplifié par polymérisation grâce à une enzyme polymérase. 
Les résultats de ces tests sont récoltés par l'ARS aux niveaux départemental et régional pour l'établissement d'indicateurs.
Quatre indicateurs sont particulièrement suivis et disposent de seuils de “vigilance” et d’“alerte”. Quand un seuil est franchi, “une analyse de risque approfondie est lancée” dans la zone géographique concernée, précise le ministère de la Santé. Ces 4 indicateurs sont :
  • le taux de positivité des tests, le seuil de vigilance renforcée est à 5%, le seuil d’alerte à 10%.
  • le taux d’incidence, soit le nombre de tests RT-PCR positifs pour 100.000 habitants par semaine. Le seuil de vigilance renforcée est à 10, le seuil d’alerte à 50. Comme le nombre de cas croît au fur et à à mesure que le nombre de tests augmente, son interprétation doit être faite en comparaison avec le taux de positivité.
  • le R effectif, qui est le taux de reproduction du virus. S’il est inférieur à 1, l’épidémie diminue, sinon, elle augmente plus ou moins vite. Le seuil de vigilance est à 1, le seuil d’alerte à 1,5. Ce taux est pour le moment calculé par région et n'est pas mis à jour aussi régulièrement que les autres indicateurs. 
  • la part des lits de réanimation occupés dans les hôpitaux, le seuil de vigilance renforcée est à 40%, le seuil d’alerte à 60%. 
Voir : Santé Publique France Coronavirus : chiffres clés 

Nombre hebdomadaire de tests RT PCR pour 100 000 habitants et taux de positivité dans les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Atlantiques et la Haute-Garonne

Au 20 septembre, le nombre hedomadaire de tests RT PCR rapporté à 100 000 habitants se stabilisait dans les Hautes-Pyrénées et dans les Pyrénéees-Atlantiques  et continuait à croître croissait en Haute-Garonne.
Au 20 septembre, le taux de positivité progresse partout, très fortement aussi dans les Hautes-Pyrénées, où il franchit le seuil de 5 %, faisant passer le département en zone rouge. 
 
 

Le suivi des patients Covid-19 en France

Une présentation graphique, synthétique et informative, réalisée par ESRI France à partir des données quotidiennes fournies par Santé Publique France, cliquez sur Suivi des patients Covid 19 en France.

A partir de ces données le bilan quotidien du Covid 19 en établissements de santé  (hors ehpads) peut être établi dans les Hautes-Pyrénées depuis le 19 mars, ainsi que dans les départements voisins, Pyrénées-Atlantiques et Haute-Garonne.  

La reprise des nouvelles hospitalisations s'affirme, surtout en Haute-Garonne, tout en restant, pour le moment,  faible par rapport au fort accrossement du taux de positivité .


 Le vendredi 25 septembre la situation était la suivante dans les 3 départements :

Hospitalisations en coursdont en réanimationNombre de lits en réanimationRetour au domiciledécédésTotal hospitalisés présents + retournés au domicile + morts
Hautes -Pyrénées
225 000 hab.
821217227207
Pyrénées -Atlantiques
680 000 hab.
3053526435329
Haute -Garonne
1 400 000 hab.
9430153918981110

Le port du masque, un acte citoyen indispensable pour vivre avec la pandémie

Le port du masque  s'est imposé dans les lieux publics et clos, qu'il s'agisse des masques médicaux ou des masques  en tissu.  On ne porte pas un masque pour soi, mais pour protéger l'autre, car on peut être contagieux sans le savoir : selon Santé Publique France, plus de la moitié des sujets testés positifs au portage du virus sont asymptomatiques et cette proportion croît d'autant  plus que les sujets sont plus jeunes. Le masque retient les gouttelettes émises par celui qui le porte mais, selon le type de masque,  le protège beaucoup moins contre les suspensions virales en aérosol inhalées par respiration.  D'où le slogan international : mon masque te protège, ton masque me protège. Pour un temps peut-être assez long, c'est à ce type d'attention que tout un chacun sera sensible, tout particulièrement ceux qui se savent sujets à risques, en même temps qu'au respect des indispensables règles d'hygiène et de distanciation physique. En attendant le vaccin.

Confinement

L'utilité du confinement en infographie, cliquez sur :  ça sert à quoi le confinement ?